Le point diabolique et autres étrangetés du langage SMS

société

Le langage SMS suit des règles bien précises. Des règles? Ah bon?! Peut-être n’avez-vous jamais remarqué que, lorsque vous rédigez vos sms ou participez à une conversation Messenger, vous obéissez à des règles. Ou peut-être avez-vous lu certains articles traitant déjà du sujet et êtes-vous déjà plus ou moins informés. C’est mon cas, mais j’ai décidé de pondre ma propre version de ces articles, car le sujet me touche de près. Figurez-vous que j’ai tenté de me rebeller contre ces règles et que je m’y suis cassé les dents! Non de non, ça m’a révoltée, vexée, indignée! Mais du coup, j’ai réfléchi, et voilà les conclusions que j’en ai tiré.

1- Des règles tacites

D’abord, je tiens à préciser que ces règles sont « tacites ». C’est-à-dire que tout le monde – ou presque – les respecte, bien qu’elle n’aient pas été formulées, sinon après-coup par certains linguistes particulièrement observateurs. Malgré tout, celui qui ne marcherait pas dans le droit chemin se verrait formuler la règle honteusement bafouée comme s’il s’agissait d’une loi édictée par l’Etat. Par qui? Peu importe. Chaque utilisateur – conscient ou non – de ces règles, peut se muer en porte-parole, voire en gendarme, de la bonne conduite à adopter. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivée tout récemment lors d’un échange SMS avec Soeurette (dont je vous ai déjà parlé ici).

2- Le point, une arme silencieuse!

Ma sœur donc, après maintes tergiversations, a fini par me dire, photo d’article à l’appui, que ma manie de mettre des points en fin de phrase donnait à mes SMS une tonalité trop sérieuse, voire même agressive!

Autant vous dire que j’ai été très étonnée, et un peu vexée, qu’on me reproche d’utiliser le signe de ponctuation adapté à la fin de mes phrases affirmatives. Mais après une première réaction franchement offusquée, j’ai tout de même pris le soin de réfléchir à la question. En jetant un œil à mes conversations SMS, j’ai effectivement réalisé que pas un de mes interlocuteurs n’osait employer le moindre petit point! Je comptais camper sur mes positions, mais cette simple observation a fait fléchir ma volonté.

En effet, si tout le monde obéit aux même règles et que je refuse de les suivre, la communication risque de devenir difficile voire impossible. Je n’ai pas envie de passer pour une hystérique juste parce que j’ose manier cette arme insidieuse qu’est le point!

Mais je n’étais pas au bout de mes peines car encore fallait-il s’habituer à ne plus l’utiliser, ce satané point, cette ponctuation du diable!

3- Une syntaxe particulière

C’est à ce moment-là que j’ai réalisé que beaucoup de mes contacts Facebook ou mobile ne faisaient que de courtes phrases. 1 SMS = 1 phrase. Or j’étais habituée à envoyer des SMS qui ressemblaient davantage à des textes. D’où ma difficulté à éviter l’emploi du point. Certains ne mettent rien du tout en fin de phrase, solution que je souhaitais adopter, mais lorsque l’on veut faire suivre la première phrase d’une seconde, comment marquer une rupture?! Il a donc fallu que je me résigne à raccourcir mes SMS-fleuve. Quelle honte pour un écrivain de mon envergure!!! (ironie, je vous rassure)

Mais tous les signes de ponctuation sont-ils bannis ou le point est-il injustement devenu le mouton noir de la ponctuation?

4- Les autres signes de ponctuation

Eh bien non! Le point d’exclamation est très souvent utilisé en lieu et place du point. C’est d’ailleurs celui que j’utilisais autrefois, c’est-à-dire avant de réaliser qu’être à ce point enthousiaste en permanence n’était pas une attitude très naturelle, même à l’écrit.

Le point d’interrogation est également toléré car son utilité ne fait aucun doute: formulées à l’écrit, la plupart des questions ne se distinguent des affirmations que par ce signe de ponctuation. En effet, l’inversion sujet-verbe et l’emploi d’un pronom interrogatif ne sont pas d’usage en langage SMS.

Enfin, le point de suspension est le troisième signe de ponctuation autorisé. Eh oui! Il est pourtant très ambigu mais apparemment,  à l’écrit, mieux vaut être ambigu (point de suspension) ou carrément forcer le trait (point d’exclamation) que trop simple ou direct…

5- Le point, exceptions

Le point tout simple, cependant, peut être utilisé à de rares occasions et pas au bénéfice du destinataire, si vous voyez ce que je veux dire… Il permet d’insister sur un argument,  si l’autre refuse de le prendre en compte, par exemple. Il permet aussi de se montrer ferme, comme lorsque nos parents refusent de nous laisser sortir le soir: « Non, un point c’est tout. »

Effectivement, vu sous cet angle, le point n’est pas des plus sympathiques…

Mais l’action de « ponctuer », étonnamment, ne revient pas qu’aux signes de ponctuation!

6- Les émoticônes

J’avoue m’en méfier depuis quelque temps et y réfléchir à deux fois avant d’en employer un. Certains se servent des émoticônes pour séparer deux phrases sans avoir à créer un nouveau message. D’autres n’hésitent pas à  les utiliser en plein milieu d’une phrase simplement pour transmettre une émotion forte: joie, tristesse, colère, enthousiasme…

Ce qui m’inquiète, c’est justement cette tendance à plaquer une émotion forte sur tout et n’importe quoi. L’émoticône fait toujours plaisir au destinataire mais est-il vraiment, profondément sincère? J’en doute… Peut-être l’est-il parfois, mais la plupart du temps je pense qu’il caricature nos véritables émotions. Dans la réalité, avouez-le, elles ne sont pas si vives. Et heureusement, d’ailleurs! Sinon on passerait notre temps à pleurer de rire pour un oui ou pour un non! Que de boîtes de kleenex vidées, que de forêts tropicales décimées!

Mais le pire (oui pire que la disparition de la forêt vierge), ce sont ceux qui utilisent les émoticônes pour mieux faire passer un propos décevant, agressif ou malpoli. Cela donne des « J’aurai une demi heure de retard, désolée! 🙂 » (l’émoticône « gêné » serait quand même plus approprié), « Je te quitte mais on reste amis hein? 🙂 », « Je te trouve mal luné aujourd’hui, quand même! 😉 »…

Pour conclure, le monde des échanges SMS, Messenger ou autres est un monde à part dont je tente de respecter les règles tout en les redoutant un peu. Mais l’important, c’est d’en être conscient: de savoir quelles règles on respecte, pour quelle raison, quels sont leurs avantages mais quelles sont aussi leurs limites.

Et vous, avez-vous déjà été dérangés par les étranges règles du langage SMS? Vous a-t-on déjà critiqué sur votre manière d’écrire? Avez-vous déjà vécu des malentendus à l’écrit?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s